Accueil > Le Leti glisse des micros dans le béton

Suivre le vieillissement des ouvrages d’art avec des accéléromètres et des micros bas coût noyés dans les matériaux de construction : c’est le sujet d’une thèse du Leti qui à peine terminée, suscite l’intérêt d’un industriel du BTP.
Ces capteurs enfouis dans l’ouvrage surveillent en continu son état de santé en écoutant les bruits ambiants, sans recours à du matériel lourd pour solliciter l’ouvrage. Ils sont moins vulnérables et encombrants que les capteurs en surface utilisés aujourd’hui et pourraient être placés dans l’ouvrage à la construction, sans geste technique particulier. Leurs signaux permettraient ensuite de retrouver leur position exacte. Une validation sur banc test, puis sur ouvrage réel, devrait avoir lieu rapidement.

Contact : mikael.carmona@cea.fr

Découvrez MINA-NEWS version mobile
Fermer